E-news letter Juillet 2014 6/8

Interview de François Pannier

ICI: comment est né ta rencontre avec ICI

F.P.: Ma rencontre avec ICI ? Petit retour en arrière. Lors de l’exposition sur les masques de l’Himalaya à la fondation de Watteville à Martigny, Olivier (Perpoint) et Anna (Segarra) firent le déplacement. Le film de Ludovic Segarra sur le Bhoutan fut proposé à la directrice pour être mis en vente dans ce cadre. Tout naturellement lors de l’exposition toujours sur les masques de l’Himalaya à l’Espace Durand-Dessert, exposition dont j’étais aussi le commissaire, je repris contact avec Olivier (Perpoint) pour présenter le film sur un écran à l’accueil et la mise en vente des DVD. Durant les rencontres avec Olivier (Perpoint) celui-ci me fit part de ses projets sur Venise que j’ai trouvé intéressants et, du coup, accepté de participer à l’aventure.

ICI: pourquoi chamanisme?

F.P.: Mon choix s’est porté sur le chamanisme car pour un essai dans un local que je connaissais mal cela me paraissait plus simple. De plus la taille des objets simplifiait le transport, l’assurance était moins couteuse que pour les masques etc…  De plus le chamanisme est dans l’esprit des gens plus porteur que les instruments de musique Santal par exemple. Pour le lancement d’un lieu d’exposition inconnu du public cela me semblait plus judicieux.

ICI: ton rapport avec Dynamorph?

F.P. : J’ai trouvé le projet lorsqu’Olivier (Perpoint) m’en a parlé intéressant sans trop comprendre le procédé. Mais Olivier (Perpoint) a beaucoup d’expérience dans l’organisation et beaucoup de goût aussi. Donc pas de problème. Dire que la mise en place s’est faite dans de bonnes conditions, bien sûr que non. Tout le monde est bien d’accord là-dessus je pense. Je n’ai pas vu l’installation terminée. Ceci dit en visionnant les photos je dois dire que le résultat me semble tout à fait satisfaisant et que l’esprit initial, art ethnographique et projet architectural me semble réussi.

ICI: est ce que Art ethnographique et art contemporain peuvent faire bon ménage ?

F.P. : Bien entendu l’art contemporain et tribal font tout à fait bon ménage. Il n’y a qu’à regarder les artistes de renom qui ont fait côtoyer les deux sont innombrables : Arman, Tapies …Et des grands collectionneurs comme Jean-Paul Barbier-Mueller démontrent, s’il le fallait, l’harmonie que la co habitation de ces deux formes d’art peut engendrer.

En savoir plus www.icivenice.com

info@icivenice.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s